Joseph Jongen

Joseph Jongen est né à Liège le 14 décembre 1873, il est décédé à Sart-lez-Spa le 12 juillet 1953.

Il a fait toutes ses études musicales au Conservatoire Royal de Liège, depuis le solfège jusqu'à la fugue, en passant par le piano et l'orgue.

En 1894 il obtient un prix de l'Académie Royale de Belgique pour la composition d'un quatuor à cordes.

Premier Grand Prix de Rome en 1897 (la cantate "Comala"), il voyage pendant quatre années à travers l'Europe. Voyages fructueux que marque une nette évolution de son esthétique. Il en rapporte plusieurs oeuvres importantes : une symphonie, deux concertos et un quatuor avec piano.

jongen

Il rentra en Belgique en 1902 et fut nommé en 1903 professeur d'harmonie et de contrepoint au Conservatoire de Liège. En 1914 il émigra avec sa famille en Angleterre, où il fonda un quatuor avec piano. Après la guerre il reprit son poste à Liège, fut nommé professeur de fugue au Conservatoire de Bruxelles en 1920 et devint, en 1925, directeur de cet établissement, fonction qu'il occupa jusqu'en 1939.

De 1919 à 1926 Joseph Jongen a dirigé les Concerts Spirituels de Bruxelles. Il est l'auteur de très nombreuses oeuvres. Il était le compositeur le plus doué de sa génération.

maison

Son appartenance à l'école franckiste est indéniable: son évolution artistique est issue de ce mouvement, elle y fait même une brève halte, mais elle subit alors, tout aussi brièvement d'ailleurs, les séductions de l'impressionisme. Puis cette évolution s'engage dans une personnalité indépendante.

(Albert Vander Linden)